Passer au contenu principal

Une ou un pathologiste judiciaire

 

Renseignements généraux

news

 

Vous souhaitez exercer un emploi dans une organisation qui se démarque? 

Nous avons une place pour vous dans notre équipe! 

Une ou un pathologiste judiciaire  

Un emploi régulier est à pourvoir au 1701, rue Parthenais, 12e étage à Montréal.

Ministère de la Sécurité publique : Laboratoire de sciences judiciaires et de médecine légale.

Mission : Assurer la sécurité du Québec par la prévention, l’intervention et le partenariat.

Nos principaux mandats : La mission du Laboratoire est de réaliser des expertises objectives pour soutenir et éclairer l’administration de la justice du point de vue scientifique. Pour ce faire, il procède à des expertises en sciences judiciaires et en médecine légale et soutient les enquêtes policières et judiciaires.

Votre quotidien :  Sous la supervision de la directrice de la médecine légale, effectuer les tâches de pathologistes judiciaires et fournir le soutien à la réalisation des opérations courantes pour la directrice, les pathologistes, les odontologistes, l'anthropologue et les techniciens en médecine légale. Plus particulièrement, la personne titulaire du poste devra :

  • Pratiquer des autopsies médico-légales et autres expertises afin d’identifier les causes et les circonstances entourant une mort suspecte ou violente, le moment approximatif du décès et l’identification du cadavre;
  • Rédiger d’après des notes, constatations et résultats des analyses complémentaires, des rapports médico-légaux afin d’informer les coroners, les enquêteurs, les procureurs et autres instances des résultats de l’expertise faite, des diagnostics et opinions. Le rapport est généralement accompagné d’un résumé et de schémas facilitant la compréhension du rapport;
  • Témoigner de ses actes, constatations et interprétations à titre de témoin-expert devant divers tribunaux, commissions et autres organismes d’enquêtes afin d’éclairer juges et jurés sur les questions relevant de sa spécialité;
  • Mettre ses connaissances à jour en consultant de la documentation spécifique (littérature scientifique, légale, médicale et d’autres domaines connexes, en participant à des échanges professionnels soit avec ses confrères ou avec des spécialistes de l’extérieur œuvrant dans le même domaine ou des domaines connexes, et en participant à des conférences, congrès, séminaires de façon à maintenir son expertise;
  • Pratiquer des expertises sur des os ou d’autres spécimens afin d’en déterminer l’origine animale ou humaine, · Examiner, dans certains cas, les lieux où des morts violentes ou suspectes se sont produites afin d’aider l’enquêteur à situer le décès dans le temps, l’espace ou pour l’orienter quant à la cause médicale et au comment du décès.

Échelle de traitement : De 183 525 $ à 196 346 $*

Les montants associés aux différents échelons peuvent être consultés sur le site Web du Secrétariat du Conseil du trésor.

Le nombre d’heures hebdomadaires de travail pour cet emploi est de 40 heures.

Profil recherché

Exigences de l’emploi :

Être pathologiste reconnu par le Collège des médecins du Québec, c’est-à-dire avoir fait son cours de médecine (4 ou 5 ans, selon les universités) et ensuite une spécialisation en pathologie (5 ans) au Québec. Les équivalences pour les médecins étrangers doivent être approuvées par le Collège des médecins du Québec.

Autres éléments du profil recherché : 

Être pathologiste reconnu par le Collège des médecins du Québec, c’est-à-dire avoir fait son cours de médecine (4 ou 5 ans, selon les universités) et une spécialisation en pathologie (5 ans) au Québec par la suite. Les équivalences pour les médecins étrangers doivent être approuvées par le Collège des médecins du Québec.

Modalités d'inscription

Vous êtes intéressé? 

Période d’inscription : Du 13 au 28 mai 2024, à 23 h 59.

Au terme du traitement de votre candidature, il est possible que cette offre ne soit plus accessible dans votre dossier en ligne. Par conséquent, nous vous suggérons de conserver une copie de cette offre pour consultation ultérieure.

Inscription : Pour soumettre votre candidature, vous devez cliquer sur « Poser ma candidature ». Prenez note que l’inscription doit obligatoirement s’effectuer à l’aide du formulaire d’inscription en ligne. Seuls les renseignements contenus dans votre formulaire d’inscription seront considérés.

Important : Afin de valider votre admissibilité à l’emploi, nous vous demandons de déposer à votre dossier de candidature, une copie de vos diplômes ainsi qu’une copie de votre évaluation comparative (attestation d’équivalence) délivrée par le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (MIFI).

Veuillez noter qu’il est de votre responsabilité de fournir un dossier complet et détaillé. Il est important de bien détailler vos expériences de travail et d’indiquer, à l’aide du menu déroulant de la section « Exigences et atouts », si vous détenez les exigences de l’emploi et atouts spécifiques indiqués à la section « Profil recherché ». C’est notamment avec cette information que les candidatures répondant le mieux au profil recherché seront repérées. Lorsque vous aurez soumis votre candidature, les informations contenues dans le formulaire ne pourront plus être modifiées.

Aucune candidature transmise par courrier, courriel ou télécopieur ne sera acceptée.

Seules les personnes retenues seront contactées.

Ce ou ces emplois sont à pourvoir dans la ou les villes suivantes : Montréal

Informations sur le processus de sélection : dotation-drh@msp.gouv.qc.ca

Informations sur les attributions de l’emploi : Madame Anick Cyr, directrice générale de la médecine légale, anick.cyr@msp.gouv.qc.ca

Informations sur les modalités d’inscription en ligne :

Si vous éprouvez des difficultés à postuler en ligne ou si vous croyez nécessaire d’apporter des modifications à votre formulaire pendant la période d’inscription, vous pouvez communiquer avec le Centre d’assistance en dotation pour la région de Québec, au 418 528-7157, ou ailleurs au Québec, au numéro sans frais au 1 866 672-3460.

La fonction publique du Québec applique des mesures d’accès à l’égalité en emploi à l’intention des femmes (pour certaines classes d’emplois particulières), des membres des minorités visibles et ethniques, des personnes handicapées, des anglophones et des Autochtones.

©2024 Cegid